Appuyez sur ESC pour fermer

Sans-dessus des sens avec Nathalie Pelletier

5 articles
Nathalie Pelletier

L’eau est un bel espace de jeu, où on observe les ondes créées par un mouvement, où on peint l’éphémère en jouant avec la lumière, où on écoute la mélodie subtile des gouttes qui tombent. Il m’arrive souvent d’échapper volontairement trop de lotion moussante dans mon bain tourbillon pour construire un fort et jouer à se lancer des bulles avec mon partenaire. C’est ce que j’appelle de la douceur gratuite; du beau rempli d’étincelles. L’hiver, on termine ça couchés dans la neige, suivi d’un bon feu de foyer. Il n’y a pas que le sexe pour faire en sorte que le corps exulte.

 

Continuer la lecture

Nathalie Pelletier

On a tous vécu de ces moments épidermiques où simplement frôler la main de quelqu’un ou sentir son souffle dans notre nuque nous faisait chavirer. Bien que tous les sens fassent partie des préliminaires, le toucher reste le roi d’entre tous. Si les sens servent à nous donner de l’information sur le monde extérieur, ils sont aussi créateurs d’émotions.

 

Continuer la lecture

Nathalie Pelletier

Vous cherchez un bonheur à couper le souffle ? Il se trouve fort probablement au 7e ciel. Et pour atteindre cet état d’extase, il peut être efficace de marcher quelques heures sur un parcours au dénivelé important. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est la science. Bon ok, soyons honnête, je ne suis pas du tout scientifique et je tourne ici les coins ronds, mais on dit que le corps sécrète des endorphines lors d’activités physiques intenses, comme c’est aussi le cas lors de l’orgasme. Or, les fines endorphines procurent une sensation de bien-être et d’euphorie, contribuant à booster la bonne humeur et à diminuer le stress.

 

Continuer la lecture

Nathalie Pelletier

Je vous suggère ce mois-ci une sortie sous le thème du toucher; le kayak-camping sur la rivière rouge, dans les Laurentides. Il ne s’agit pas ici d’une invitation à des attouchements sans consentement mais bien d’une activité propice aux petits bonheurs tactiles et épidermiques, comme glisser l’envers de sa main au cœur d’une douce vague ou s’arrêter un instant pour bien recevoir la tendresse du soleil sur son front.

 

Continuer la lecture