Appuyez sur ESC pour fermer

La rencontre de soi et des autres

2 articles

Il n’y a pas de hasard, que des rendez-vous ». Cette citation, qu’on attribue à Éluard, traduit mon impression que certaines rencontres sont « plus » que le fruit du hasard. En effet, de toutes les photos compulsées, comment expliquer qu’un regard en particulier ait retenu le nôtre ? De même, de tous les profils lus, il y en a dont le texte reste gravé dans notre mémoire. Des livres ou des musiques qu’on a envie de lire ou d’écouter car l’auteur.e les a décrits d’une manière qui nous a séduit.e. Plus fascinant encore, ce sont ces rencontres qui, sous l’apparence d’être fortuites, réunissent deux êtres qui se reconnaissent, ont ce sentiment de « déjà vu » et qui, pour un court ou long moment, partageront un présent ensemble.

 

Continuer la lecture

À prime abord, on s’inscrit sur un réseau de rencontres pour rencontrer, sinon l’amour de sa vie, à tout le moins des personnes qui élargiront notre cercle d’amis.es. C’est donc dire qu’on se croit disponible pour ces rencontres. Dans les faits, je me suis questionnée sur la disponibilité réelle que l’on a parfois pour la rencontre à l’autre. Si la disponibilité se définit par « être disponible », le mot disponible signifie : « ne pas être occupé, être dégagé, être à la disposition de ». En macérant un peu ce terme, j’ai décliné différentes facettes de cette disponibilité à rencontrer l’autre. Tout à fait de mon cru, je vous les partage.

 

Continuer la lecture